ITINÉRAIRE DE 23 JOURS AU CAMBODGE

Léa & Cindy, ont commencé leur voyage par l’Inde. Puis, elles sont parties au Népal et en Thaïlande.

Je les ai rejointes à Bangkok et nous avons découvert le Cambodge ensemble pendant 23 jours.

Ensuite, elles continueront leur route vers le Vietnam, le Laos, l’Indonésie et pour finir, le Sri Lanka. Vous pouvez découvrir leurs aventures sur leur blog.

Voici mon périple !

Paris to Bangkok


Me voilà avec mes deux sacs sur le dos prête à partir et à prendre l’avion, pour la première fois toute seule. Je suis mélangée entre excitation et peur mais j’ai surtout hâte de retrouver de la chaleur.

arrivée à bangkok

J’arrive à Bangkok à 9h, heure locale.
Je suis un peu déboussolée en arrivant dans ce grand aéroport et surtout après 17h de trajet dans les jambes… Je fais mon visa et récupère mon sac à dos assez facilement.

Selon les indications des filles, je prends le bus S1 direction Khao San Road pour rejoindre l’auberge Oh Bangkok Hostel où elles m’attendent.
Une fois arrivée dans la rue la plus animée de Bangkok j’utilise maps.me pour pouvoir me déplacer sans connexion internet.

J’ai eu tellement chaud en arrivant à l’aéroport que je m’empresse d’aller prendre une douche !
Nous allons manger dans un restaurant typique et je décide de prendre un Pad Thaï. Je suis ravie, depuis le temps que j’attendais d’en manger un, ici, en Thaïlande.

Après ce bon repas, les filles me proposent qu’on aille se faire masser. J’opte pour un massage complet à l’huile de la tête aux pieds. Quel plaisir après 17h de vol !

Ensuite nous allons faire un petit tour dans le centre commercial MKB de Bangkok.

La soirée ne s’éternise pas car nous partons très tôt demain matin pour rejoindre le Cambodge.

BANGKOK TO SIEM REAP

On se lève aux aurores pour prendre le premier train à 5h55 direction Aranyaprathet.

Nous prenons un Tuk-Tuk jusqu’à Poï Pet (150 bath) qui ne nous dépose pas au bon endroit. Nous comprenons rapidement que c’est un endroit qui décerne de faux visa…

Nous regardons sur un blog pour savoir comment faire un vrai visa et nous arrivons à passer la douane. 
En revanche je n’ai pas de photo d’identité, j’ai donc du payer 15$ en plus… Le visa coûte 30$ de base, j’ai donc déboursé 45$.

Nous prenons une navette gratuite pour rejoindre la station de bus, mais le prochain bus n’étant que dans 2h nous décidons de prendre un taxi pour 100 bath par personne.

Après 2h de route et quelques frayeurs de conduite, nous arrivons à Siem Reap. Nous demandons gentiment au taxi de nous déposer à l’auberge mais il préfère nous laisser près d’un ami à lui Tuk-Tuk pour terminer la course.

Nous n’acceptons pas et nous commençons à marcher en suivant le GPS, toujours grâce à l’application maps.me. Même si le GPS nous indiquait 30 minutes de route nous étions prêtes à marcher. Après une quinzaine de minutes sur des chemins en sentiers battus, un homme nous fait signe de faire demi-tour. Nous n’avions pas l’air les bienvenues… Nous avons donc rebroussé chemin et fait appel à un autre Tuk-Tuk pour 3$. 

Après toutes ces péripéties de transports, de corruptions et d’attrapes-touristes, nous arrivons dans notre auberge. Au premier abord sympathique avec une belle piscine, mais nous remarquons que la propreté n’est pas vraiment au rendez-vous. Une seule salle de bain et un seul toilette pour un dortoir de 14 lits… mais au vu du prix on ne s’en plaint pas.

Nous en profitons pour nous rassasier après ces longues heures de transport puis nous allons nous détendre au bord de la piscine.

SIEM REAP

Aujourd’hui nous partons vers 12h direction le centre ville pour que les filles puissent acheter une carte sim. De mon côté, je décide de ne pas en prendre car je peux me diriger sur maps.me sans connexion et cela me permet de faire une pause d’internet le temps du voyage. J’utilise la wifi dans les restaurants et les auberges, cela me suffit pour me documenter et prendre des nouvelles de mes proches. 

Après manger nous allons chercher un Tuk-Tuk pour visiter Lotus Farm. Il n’y a pas beaucoup d’eau et les lotus sont pour la plupart séchés mais nous visitons l’intérieur pour 2$ par personne. Une guide en anglais nous explique la fabrication des fils de lotus. Il y’a huit femmes qui travaillent : elles lavent les lotus, puis les découpent en petit morceau pour en faire des fils. Cela nous parait si long! Elles gagnent 5$ par jour. 

Ensuite nous décidons de continuer le trajet jusqu’au Floating village avec le même Tuk-Tuk qui nous attendait dehors. Le chauffeur est très gentil et souriant.

La traversée coute 15$ par personne.

Nous allons jusqu’à la « Farm » où se trouvaient des tonnes de crocodiles entassés les uns par dessus les autres… je ne les ai même pas pris en photos tellement cela m’a choqué… ils paraissaient tellement mal dans cet enclos !
Il y’avait également un petit singe à l’entrée attaché par une laisse qui pouvait seulement faire le tour de lui même… il était au dessus de plusieurs canards. Bref, autant vous dire que je n’ai pas apprécié cet endroit, cela m’a fait mal au cœur !

Nous repartons en bateau pour voir le village flottant de plus près et admirer le coucher du soleil.

Le chauffeur de Tuk-Tuk nous ramène dans le centre ville de Siem Reap.

Il est environ 18h et il fait déjà nuit, nous nous dirigeons vers le Night Market.

Nous allons dans la rue la plus animée de la ville : pub street. Nous optons pour un plat typique, en commençant par des springs rolls végétarien, puis du riz mélangé avec du poulet et un oeuf au plat sur le dessus. Attention à la sauce pimentée, ahah !

Après ce bon repas nous allons réserver des VTT pour pouvoir visiter les temples d’Angkor demain.

temples d’angkor

Hier nous avons sympathisé avec une fille à l’auberge, Hélène, et nous avons décidé de partir ensemble visiter les temples d’Angkor.

Nous partons à 5h30 en vélo pour rejoindre la première étape : acheter un pass. Le pass pour une seule journée coûte 37$. 

Nous sommes parties tôt pour voir le lever du soleil sur Angkor Wat mais malheureusement nous l’avons loupé car nous avons mal anticipé le temps de trajet… nous avons quand même vu quelques belles couleurs ! Victime de son succès, il y’a énormément de touristes sur ce lieu… ce qui gâche un peu le plaisir.

Pour éviter ce tourisme de masse nous décidons d’avancer un peu plus loin. Nous visitons plusieurs temples, dont celui où a été tourné Tomb Raider. 

Après une pause repas, nous voilà reparti de plus belle sur notre vélo ! La visite se poursuit… nous arrivons sur un temple avec de très hautes marches et vu la chaleur je ne me sentais pas capable de les monter. Un couple de jeunes retraités vient discuter avec nous. Ils étaient très ouvert d’esprit et heureux pour nous que nous puissions voir cela à notre âge.

Nous avions repéré un endroit pour le coucher du soleil au sommet d’une colline mais il y’avait encore énormément de touristes ! Pour la plupart sans gêne et assez irrespectueux… Nous prenons quelques photos mais ne nous attardons pas.

Au retour, neuf kilomètres séparent les temples d’Angkor de notre auberge.

SIEM REAP TO BATTAMBANG

Ce matin nous nous réveillons plus tard que d’habitude puis nous faisons notre sac pour prendre le bus direction Battambang. 

Nous allons manger avec Hélène qui a trouvé une chouette adresse, au restaurant About the world. J’ai pris un chicken Lok Lak, une spécialité khmer. C’était super bon, la sauce était incroyable !

Après ce bon dîner nous allons nous reposer dans l’auberge en regardant des documentaires sur les khmers rouges et écouter Hélène jouer du guitalele !

BATTAMBANG

Nous nous réveillons vers 9h pour aller faire l’attraction touristique : le Bamboo train. C’est une planche en bambou avec un moteur posé sur des rails de trains. Nous faisons une petite balade dans les campagnes de Battambang. C’était sympa mais sans plus… un peu cher pour ce que s’est. 

L’après-midi nous allons assister à un cours de cuisine avec Hélène. Le cours vaut 10$.

Avec le chef, Toat, nous allons acheter les ingrédients dont nous avons besoin sur le marché puis nous cuisinons une entrée, deux plats et un dessert. 

Au menu du jour : des rouleaux de printemps végétarien, un fish amok, un beef lok lak et en dessert des graines de tapioca avec du lait de coco.

C’était une super expérience avec un chef drôle et pédagogue. Toat, nous offre également un livre de recette.

CAMPAGNE DE BATTAMBANG

Aujourd’hui nous avons réserver une excursion avec un guide pour découvrir Battambang.

Nous commençons notre balade en vélo, sous un soleil de plomb, pour rejoindre la campagne de Battambang.

Notre guide nous fait découvrir diverses plantes qui existent au Cambodge, dont les bananiers.

Nous reprenons notre route pour aller chez sa tante. Il nous raconte des histoires sur le Cambodge, dont les mariages, l’histoire sur les Khmers rouges…

Nous parlons environ 1h grâce à Hélène qui nous traduit ce que nous ne comprenons pas. C’est un moment très fort. 

Avant de repartir, des moines arrivent et leur demandent de la nourriture. Sa tante leur donne du riz dans une gamelle.

Notre guide nous explique qu’ils viennent demander de la nourriture le matin pour pouvoir la manger au repas du midi (leur seul repas de la journée). 

Nous retournons chez le guide reprendre le Tuk-Tuk pour se diriger vers un temple. 

Avant de déjeuner il nous fait découvrir la fabrication des galettes de riz, dans une « usine » familiale. Il met bien l’accent sur le fait que les Cambodgiens travaillent pour survivre et ne connaissent pas les loisirs et les vacances. Ils n’en ont jamais. 

Il nous fait découvrir également un des snacks que mangent les Cambodgiens, du riz cuit dans du bambou : appelé sticky rice.

Ensuite, nous allons dans une famille qui prépare des bananes séchées. C’était tellement bon que nous décidons d’en acheter quelques paquets. 

Pour finir, nous visitons une usine de fabrication d’alcool de riz. Le monsieur parle français, ce qui nous a permis de comprendre toutes les étapes de fabrication. Nous trempons nos lèvres pour gouter mais cela est très fort.

Après toutes ces visites très intéressantes nous rentrons chez le guide pour déguster un bon repas préparé par sa femme. Il nous laisse le temps de faire une petite sieste dans ses hamacs, c’était très agréable sous cette chaleur. 

Après la sieste nous allons visiter les killing caves : endroit où les khmers rouges jetaient les corps morts… et la « bat cave » : un spectacle hallucinant où pendant une heure des chauves souris sortent d’une grotte pour aller manger des moustiques.

Après cette journée bien chargée et riche en apprentissage nous rentrons à l’auberge.

Nous partons déguster notre dernier repas avec Hélène avant de partir direction Sihanoukville.

Nous prenons un bus de nuit pour rejoindre notre première étape : Phnom Penh.

Phnom Penh to Koh Rong Island

Nous arrivons vers 6h à Phnom Penh et nous prenons un autre bus direction Sihanoukville. Il fait chaud et le trajet est plus long que ce que l’on pensait. 

Arrivées à Sihanoukville nous avons chaud et sommes un peu sur les nerfs après ces 12h de bus.

Notre première impression sur cette ville est assez négative. En effet, la ville a été investie par les chinois qui construisent des buildings et casinos. Les Cambodgiens ne peuvent même plus y vivre tellement le prix de l’immobilier a augmenté.

On se fait accoster toutes les 2 minutes par des Tuk-Tuk alors que nous essayons de trouver un endroit pour manger. 

Nous ne souhaitons pas rester plus longtemps dans cette ville donc nous faisons le nécessaire pour prendre le prochain ferry en direction de Koh Rong Island.
Comme nous n’avions pas réservé d’auberge nous ne savions pas où aller sur l’île donc nous sommes un peu perdues. 

Après quelques recherches nous décidons de nous rendre a Koh Touch Village, l’endroit principal de l’île où se trouve les auberges à bas tarifs. Le ferry part dans 30mn, c’est parti ! 

Le village est le moins bel endroit de l’île donc nous sommes un peu déçues au premier abord… nous partons arpenter le village pour trouver une auberge. Tout est assez cher (entre 10 et 15$ la nuit par personne).

Nous finissons par trouver une auberge à 5$ la nuit en dortoir. Nous partagerons la chambre avec un garçon. 
Les lits sont sales et les draps ne sont sûrement pas changés : il y’a encore plein de sable et des tâches… La douche est dans un sale état… Bref, nous sommes un peu dégoûtées.

En espérant que demain soit une meilleure journée ! 

Koh Rong Island

Ce matin nous quittons l’auberge à la recherche d’une autre. 
Nous partons gambader dans la jungle avec nos sacs sur le dos, toujours sous un soleil de plomb.

Il y’a plusieurs auberges avec bungalows mais les prix sont excessifs… nous finissons par trouver une auberge qui nous fait un prix spécial à 6$ pour une nuit.
Nous avions tellement eu du mal à trouver une auberge que nous décidons de réserver deux nuits direct, même si la deuxième est à plein tarif (10$).

J’enfile directement mon maillot de bain pour goûter à l’eau de la mer sur une belle plage, enfin ! Nous lézardons toute l’après-midi.

Le staff de l’auberge nous invite à leur « Family Dinner » avec en repas, une omelette espagnole. Nous acceptons avec plaisir ! 

Il n’y a aucun français à table donc le contact est assez difficile… le dîner se termine assez rapidement et les hôtes nous proposent de jouer au « Beer Pong » (un jeu qui consiste à mettre une balle de ping pong dans un verre rempli d’eau. Il faut en viser cinq au total pour remporter la partie. Lorsque l’équipe adversaire met une balle dans notre verre nous devons boire une gorgée de bière). Nous faisons équipe avec Cindy et gagnons la première manche !
Nous affrontons par la suite deux argentins qui gagnent sur la balle de match… ils remportent un tee shirt chacun au nom de l’auberge.

Il est 22h et les filles veulent retourner au village pour sortir boire un verre. 
La musique que j’avais entendu la veille n’est pas à mon goût, je décide de rester seule à l’auberge. Je vais admirer les étoiles et écrire sur ma journée.

Sok San Beach

Nous prenons un repas à l’auberge et décidons d’aller gambader dans la jungle pour découvrir une nouvelle plage.

Au début la balade est très agréable, nous découvrons de beaux paysages. Puis nous arrivons sur une route en plein soleil (les réserves d’eau sont insuffisantes pour nous trois…). Nous avons très chaud et avons peur de faire une insolation ! La température avoisine les 35°… nous transpirons à grosses gouttes !

Après ce gros effort nous voilà arrivées… et en voyant la plage on oublie tout de suite la douleur de la marche !
Nous tombons nez à nez sur une plage paradisiaque, un bonheur ! 

Avant de sauter dans l’eau nous passons devant le capitaine d’un « taxi boat » qui nous propose de nous ramener de l’autre côté de l’île en bateau après le coucher du soleil. Nous acceptons bien entendu. La traversée coûte 5$.

Nous nous empressons de trouver un endroit pour nous baigner. L’eau est chaude et nous y rentrons très facilement. Quel plaisir !

Le bateau nous amène vers 19h au village de l’île et nous allons déguster un bon repas : du poulet cuit au barbecue.

Koh Rong Sanloem

Aujourd’hui nous décidons de nous lever plus tôt pour prendre un bateau direction Koh Rong Sanloem. Nous prenons le temps de prendre une salade de fruit à l’auberge avant de repartir. 

25 minutes séparent le village de l’île de notre auberge. 
Le soleil tape déjà bien fort et une fois arrivées au village nous transpirons à grosses gouttes.

Nous avions repéré une auberge à 5$ la nuit, pas extraordinaire mais assez pour une nuit. L’hôte nous prévient qu’il n’y a plus de place en dortoir mais nous propose une chambre avec un lit deux places (pour trois…). Nous acceptons au tarif du dortoir.

Il est environ 11h lorsque nous avons finis la logistique. Nous nous dirigeons vers une agence de taxi boat. Le prochain départ est dans 2h…à 13h! 
Il n’y a que trois départs dans la journée (8h – 13h – 18h), sauf que nous le savions pas… 
Ce n’est pas grave, nous décidons de partir quand même! Nous comprenons que le retour est à 19h et cela nous convient! Il n’y a que 20 minutes de traversée.

En effet, il y avait 20 minutes entre le village et le premier arrêt mais nous descendons au deuxième arrêt et celui-ci était à plus d’une heure et demie de trajet… à savoir qu’ici les « taxi boat » ne partent jamais à l’heure. Nous sommes parties vers 13h30 et arrivées vers 15h sur la plage. 

Une fois arrivée, nous en prenons plein la vue ! Cette plage est incroyablement belle. Sable blanc, eau transparente… tout y est ! 


Nous allons manger dans un très bon restaurant et cette fois ci nous prenons des plats occidentaux ! Nous avions bien pris notre temps pour manger et nous n’avions pas le billet de retour. Nous allons donc voir sur le quai pour prendre ce billet. Et là… surprise ! Le départ du bateau est à 17h et non 19h comme nous l’avions compris.

Après ces allers retours sur la plage il nous reste donc que 15 minutes pour nous baigner ! Ce n’est pas grave nous prenons cela avec le sourire.

L’eau était plus froide que la veille mais quand même très agréable ! 

Nous rigolons quand même beaucoup de notre manque d’organisation ce jour là mais au moins on aura vu cette belle plage ! 

En arrivant au village nous allons prendre un verre, puis nous enchaînons avec une pizza cuite au feu de bois. 

Nous étions confortablement installées dehors et nous commençons à sentir des gouttes… rien de grave au début sauf qu’ici la pluie ne rigole pas ! En quelques minutes une grosse averse nous tombe dessus et nous nous réfugions à l’intérieur du restaurant. 

Heureusement que nous avions réservé une chambre juste à côté du restaurant, ce qui nous a permis de rentrer sans être trop mouillées.

Koh Rong to Kampot

Aujourd’hui nous quittons l’île et ses magnifiques plages, retour sur le continent! 

Nous nous réveillons tranquillement sous le son de la pluie qui ne s’est pas arrêtée de la nuit! 

Nous attendons un moment sur le quai car le bateau est une fois de plus en retard… puis c’est parti pour une petite heure de ferry.

Nous retrouvons Sihanoukville qui ne nous a pas manqué. 

Nous dégustons un repas avant de prendre le bus direction Kampot.

Nous étions toujours en contact avec Hélène, la française avec qui nous avions partagé du temps et il se trouve qu’elle est elle aussi a Kampot dans une charmante auberge. 
Nous décidons donc de réserver la même auberge et de la rejoindre.

Le bus nous dépose en ville et nous devons prendre un Tuk-Tuk pour nous rendre à l’auberge car elle est à 5km du centre. 
Le chauffeur de Tuk-Tuk que nous rencontrons nous donne son Whatsapp pour d’éventuels autres déplacements.

Nous découvrons le cadre de cette belle auberge, au bord de la rivière avec la montagne en face et quelques minutes après notre arrivée Hélène fait son apparition ! 
Nous étions contentes de la retrouver! 

Kampot – Rencontre avec Sa

Aujourd’hui nous décidons de visiter une ferme de poivre. 

Nous faisons appel à notre chauffeur de Tuk-Tuk de la veille pour qu’il nous y emmène. 

Finalement c’est un ami à lui qui vient nous chercher et à ce moment précis nous ne savions pas ce qui nous attendait… 

Il nous propose un tour des lieux touristiques de Kampot pour 10$ par personne. 
Au premier abord nous refusons et lui demandons de juste nous déposer à la ferme de poivre. Sur le chemin, nous finissons par accepter sa proposition.

Nous entrons dans la ferme de poivre, et débutons une visite guidée et dégustative. Quel bonheur de goûter du poivre au petit déjeuner, lol ! 
Elle nous explique les différentes sortes de poivre (noir, rouge, blanc) et leurs différentes utilisations.

Nous rentrons dans l’usine où des femmes trient à la pince à épiler les grains afin de ne garder que les meilleurs! Quelle patience !!

Après cette visite nous partons en direction de La Plantation.

Notre guide s’appelle Sa et il est extrêmement attachant, il connaît énormément de mots français et nous dit quelques fois « cimer », ce qui nous fait beaucoup rire.  

Sur le chemin pour y aller nous passons devant des pêcheurs et Sa nous invite à prendre quelques photos. 
Il s’arrête également devant un petit port et nous explique quelques techniques de pêche! 

Nous passons devant des marais salants. Dans la ville de Kampot ils produisent du sel et du poivre.

Le chemin est long et nous passons devant le restaurant dont nous avait parlé Sa quelques heures avant. Nous décidons de manger avant de visiter La Plantation. Le repas a été préparé sous nos yeux, c’était vraiment bon pour un petit prix.

Sa chante beaucoup de chansons françaises ce qui nous a valu quelques fous rires ! Un très bon moment !

Nous repartons en direction de la visite, la route est chaotique et le chemin est assez long.

Nous arrivons vers 14h à La Plantation.
C’est une association créée par un couple Franco-Belge qui produit du poivre et diverses autres fruits. La visite est réalisée par un belge et est gratuite. L’argent des achats de produits leur permet de subvenir aux besoins de l’entreprise et leur a permis de fournir de nouveaux matériaux à l’école du village. 

Le guide nous fait visiter les champs de plantation et nous explique la différence entre poivre vert, rouge, noir et blanc. Puis nous passons à la dégustation.

C’était une visite très intéressante! Les filles prennent une petite glace et nous repartons revoir Sa qui nous attendait depuis 1h environ à la « maison des Tuk-Tuk ».

Sa nous propose d’aller voir le coucher de soleil et des lucioles, sur un bateau. 

Nous faisons environ 1h de route pour retourner dans la ville et prendre le bateau. Sa chante et nous fait encore beaucoup rire. 

Il nous accompagne sur le bateau et nous passons un bon moment avec un magnifique coucher de soleil.
Lorsque la nuit tombe nous apercevons quelques lucioles !

Hélène nous propose d’aller manger dans un bar/restaurant qui propose de la musique en live ce soir. Sa connaît l’endroit alors il nous y amène.

Malheureusement il va manger avec sa maman et ne se joint pas à nous.. Nous nous quittons non sans peine. Il nous fait un gros câlin et nous dit « cimer »! 

Nous arrivons au bar et nous ne trouvons pas de places! Il y a beaucoup de monde et nous sommes assises par terre pour manger. Nous ne nous sentons pas à notre aise et décidons de partir après manger pour aller dans l’auberge, papoter et jouer aux cartes! 

J’ai passé une des meilleures journées du séjour. Nous avons partagé de bons moments avec Sa! Il nous a marqué et va beaucoup nous manquer!

Kampot

Hélène revient d’une ballade en ville et nous propose de faire un tour de paddle. 

Les paddles sont gonflables et nous n’arrivons pas à nous mettre debout dessus donc nous décidons de faire la balade assises (comme dans un canoë). 

C’est très agréable de se balader dans cet univers entre jungle et montagne. 

Kampot – Bokor National Park

Aujourd’hui nous avons décidé de visiter le Bokor National Park. Nous avons longuement hésité pour faire la route en scooter mais n’en ayant jamais fait nous avons renoncé et avons choisie une solution plus sécurisée : le bus.

Nous avons payé 13$ aller-retour pour faire le tour du parc, avec le repas du midi inclus (42km nous séparait du centre de la ville jusqu’au parc).

Nous avons vu quelques temples, des hôtels (où il n’y avait personne…) et surtout un spot à papillons magnifique !
Nous avons visité un dernier temple et pris notre repas ici avant de revenir dans le centre de Kampot. 

Dans le prix du billet était compris la traversée en bateau que nous avions déjà faite avec Sa. Nous n’étions pas vraiment satisfaite de la sortie du matin donc nous décidons d’attendre cette traversée pour reprendre des photos du coucher de soleil sur l’eau.

En attendant la traversée, on se laisse tenter par des massages au prix attractif.

Il est presque 16h30 et nous nous dirigeons vers le bateau. Malheureusement ce soir le ciel est brumeux et le soleil se couche avant même notre départ… nous papotons le temps de la traversée et cette fois-ci nous voyons plein de lucioles ! Le spectacle est incroyable ! Malheureusement cela ne rend rien en photo, ni en vidéo, mais nous en avons pris plein les yeux.

Nous décidons donc d’aller manger un burger dans le restaurant le mieux noté de la ville Burger Shack. Nous prenons toutes les trois un burger chicken. En effet il est très bon, nous nous régalons.

Après ce bon repas nous allons rejoindre Hélène à l’auberge pour notre dernière soirée, en tout cas pour ma part… les filles essayeront de se revoir au Laos. 

Je vais me coucher, le cœur lourd.

Ce fût une belle rencontre et j’espère la revoir un jour, peut-être à Paris!

Kampot to Kep

Aujourd’hui nous partons de Kampot (c’est une des villes que nous avons préférées avec Battambang).

Nous quittons Hélène qui part rejoindre une amie en Thailande. On se fait dernier un gros câlin et nous nous souhaitons le meilleur pour la suite!

Nous partons direction Kep, une petite ville à côté de Kampot.

Nous devons prendre un Tuk-Tuk pour rejoindre notre auberge. 

Le cadre de celle-ci est fantastique, en revanche nous devons partager un lit deux places pour trois… (il n’y avait pas assez de place et c’était la seule auberge dans nos moyens…) 

Après le repas nous décidons d’aller faire la balade dans le parc National.

C’est parti pour 2h de balade dans la jungle! 
C’était bien sympathique, nous avons même croisé quelques singes.

Le soir, nous décidons d’aller au Crab Market.

Kep – Koh Tonsaï – L’île aux lapins

On nous a conseillé de faire l’île Koh Tonsaï, appelé « l’île aux lapins », qui se trouve à 20 minutes de traversée de Kep. Elle est appelée comme ça pour sa forme et aussi parce qu’il y a (normalement) des lapins en grand nombre.

Nous regardons quelques avis sur la balade pour faire le tour de l’île et cela nous décourage un peu… apparemment c’est une vraie déchèterie dès que l’on s’éloigne de la plage, les herbes sont hautes et on peut tomber sur des bestioles style serpents, fourmis rouges et j’en passe… nous sommes toutes les trois en chaussures ouvertes mais nous décidons quand même d’aller voir ce que ça donne.

Après quelques mètres nous rebroussons chemin à la vue des hautes herbes… nous décidons d’aller nous reposer sur les hamacs et chaises longues au bord de la plage. 

Ce n’était pas une excursion très intéressante et il n’y a rien de spécial à voir à part une plage.

Kep to Phnom Penh

Aujourd’hui direction Phnom Penh! 
Nous nous réveillons non sans mal à 9h30… les hôtes de l’auberge viennent nous voir pour nous dire que le bus est déjà là ! Il devait partir à 10h… pour une fois qu’il est en avance c’est nous qui ne le sommes pas ! Nous nous dépêchons d’enfiler nos vêtements et nous voilà parties.

Nous arrivons dans le centre ville et nous nous faisons alpaguer dans tous les sens par des Tuk-Tuk. Nous passons notre chemin et allons à la recherche d’un restaurant! Il est 15h30 et nous n’avons toujours pas mangé! 

Puis nous nous rendons dans notre auberge. Propre, lit confortable, papier toilette (c’est important car en Asie il est difficile d’en trouver dans les toilettes… ils utilisent généralement ce qu’on appelle une  « douchette », une petite pomme de douche). Bref le confort est là et nous sommes ravies! 

Phnom Penh

Aujourd’hui nous décidons d’acheter plusieurs aliments typiques que l’on a jamais dégustés. Les filles avaient déjà fait cela pour leur repas de Noël en Thaïlande et elles ont voulu réitérer cela au Cambodge. 

Nous nous régalons avec des petits gâteaux aux Wasabi et des chips au fromage. En revanche nous mettons de côté les barres de céréales au sésame et les sortes de bonbons au poisson…

Nous terminons notre repas avec un morceau de crêpes bananes chantilly et un Mangoostan (fruit que l’on trouve au Cambodge mais que je n’avais jamais encore goûté. C’est un délice !)

Phnom Penh – PSE

Cet après-midi nous avons décidé d’aller visiter l’association Pour un sourire d’enfant
L’association a été créée en 1995 par un couple de français. Ils étaient venus passer un séjour au Cambodge où ils ont découvert des enfants qui travaillaient dans une décharge. Ils ont été touchés et ils se sont dits qu’il fallait leur venir en aide. Ils ont alors créé cette association qui permet de les scolariser de la primaire jusqu’aux études supérieures. 

J’avais découvert cette histoire grâce au film Les Pépites lorsque j’étais en école de cinéma et elle m’avait énormément touchée. 

Un peu triste de ne pas avoir pu faire plus et d’avoir simplement visité… mais nous avons aidé à notre manière en achetant quelques souvenirs. 

Cela m’a encore plus donné envie d’aider les autres (en particulier les enfants) et je pense devenir bénévole dans une association en rentrant en France. 

Phnom Penh

Avec Léa nous n’avions pas très bien dormi durant ces trois dernières nuits. Bien que l’auberge soit propre et agréable les gens qui y séjournaient n’étaient pas de tout repos et nous empêchaient de bien nous reposer. Nous décidons donc de changer d’auberge pour une nouvelle avec vue sur le Mekong ! 

Nous voilà parties avec nos sacs sur le dos. Après quelques minutes de marche nous croisons une fille qui rigole de nous (sûrement à cause de nos sacs) et souhaitent nous prendre en photo. Nous nous prêtons au jeu et tout sourire nous nous laissons prendre en photo! 

Nous déposons nos sacs dans une auberge située au 4 ème étage (il faut la mériter la vue sur le Mekong) et toutes essoufflées nous faisons notre check-in.

Ce sera dans cette auberge que je terminerai mon séjour.

Le soir nous allons boire un verre dans un bar en dessous de l’auberge. L’ambiance est sympathique !

Phnom Penh – Tuol Sleng – Prison S-21

Nous décidons d’aller au Musée du Génocide (auparavant la prison S-21).

Nous payons 8$ avec un audio guide en français.

Dès les premiers pas et les premiers mots dans le casque nous sommes dans l’ambiance… nous nous trouvons dans un ancien lycée qui a été transformé en prison lors du régime Khmer Rouge. Ils ont interrogé, enfermé et tué des milliers de personnes… 

C’est assez difficile à expliquer et de mettre des mots dessus. 
Cela m’a beaucoup touché et après plus de 2h de visite nous étions tout de même assez retournées… 

Lors de mes études j’avais vu le film S-21, La machine de mort Khmer Rouge dans mon cours d’histoire de cinéma. Le film se situe dans ces bâtiments et il retranscrit bien ce qui s’y est déroulé. Alors, d’être là quelques années après, m’a fait quelque chose… Je vous invite à le voir pour bien comprendre ce qui s’est déroulé.

Après cet après-midi assez glacial nous prenons un petit jus et allons nous préparer pour mon avant-dernière soirée. Nous allons dans un bar dans une des rues qui bougent le plus à Phnom Penh.

Phnom Penh – Danse traditionnelle

Nous cherchons une activité à faire aujourd’hui et nous voyons qu’il y’a un spectacle de danse traditionnelle non loin de notre auberge. Nous allons acheter des places (le tarif était excessif mais nous décidons d’y aller quand même). 

Le spectacle dure 1h. Les danses sont toutes en douceur et très axées sur les mains et les pieds.

Dans l’ensemble le spectacle était vraiment bien et les costumes incroyables! Je suis contente d’avoir vu cela.

C’est ma dernière soirée ici au Cambodge… que le temps passe vite ! 

Je suis submergée par diverses émotions mais j’ai tout de même hâte de rentrer pour raconter cela de vive voix à ma famille.

Départ de Phnom Penh

 

bilan

Ce fût un voyage extraordinaire… rempli de rencontres, de sourires, de joie, de bienveillance, de beaux paysages, de plages paradisiaques et d’histoire. Un pays qui m’a énormément touché. 

Je garderai un fort souvenir de ce premier grand voyage ! 

Je remercie Léa et Cindy de m’avoir permis de vivre cette folle expérience. 

Qui sait, peut-être que le prochain voyage sera en solitaire ?

J’espère que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à laisser en commentaires vos meilleurs spots au Cambodge !

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.